Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 00:18

 

C’est une cérémonie qui est prise en charge par les anciens et les jeunes en cours d’initiation au culte Poro. On peut dire qu’ils ont entre 16 et 20 ans, c'est-à-dire que ces jeunes hommes ont reçu l’éducation de la discipline et le sens du respect du clan. Ceux sont les TYOLOBELE.

 

C’est une période dure durant laquelle ils ont seulement le droit de revêtir un simple pagne face au rude climat. Il faut une grande motivation !

 

Les Tyolobele sont présent pour préserver la communauté comme aider les personnes âgées ou mettre leur vigueur au service de la protection du village

 

Dans leurs taches, ils ont également la responsabilité d’organiser les cérémonies funéraires.

 

Parmi les croyances Senoufo, les âmes sont attachées à leurs corps et à la terre. Le culte Poro est là pour chasser les esprits vers l’autre monde.

 

Donc le défunt est emmitouflé dans un linge tissé dans une seule pièce de tissu et placé sur un lit en bois monoxyle

 

Les hommes se positionnent tout près du corps et tournent tout autour lui.

 

Des Tyobele font vibrer les NANAA, une sorte de grande trompe au son grave tandis que d’autres marquent le rythme avec des tambours, les TYOBIGE.

 

Les anciens aussi présents pour encadrer la cérémonie tambourine avec le TYEPINGDAANA avec une longue baguette courbée.

 

Pendant cette ronde, un Tyobele monte sur le lit et pose sur le mort un mini tambour. Alternativement il tape sur le tambour et fait retentir une cloche. La cloche est un signe fort qui symbolise l’élévation de l’âme. Elle s’arrête de tinter quand tout est fini. Chez leur voisin les GAN, la cloche retentit pour l’agonie du roi et s’arrête a sa mort.

 

L’âme peut ainsi sortir du mort…

 

Discrètement à cette scène, se trouve les jeunes hommes en cours d’initiation qui sont recouvert de tissu de la tête aux pieds. Surement les panthères Fre…

 

A suivre…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by kakuungu.over-blog.com - dans SENOUFO
commenter cet article

commentaires