Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 07:00

DOGON.jpgSi j’ai bien compris sans faire de contre sens : La vision du monde chez les Dogon se cristallise en un œuf « clos » composé de 4 parties « les clavicules » Ca préfigure les 4 éléments fondamentaux.

 

Le dieu AMMA vivait dans cet œuf hermétique. AMMA signifie « tenir serré », « maintenir en place ». Son premier acte de création fut de percer cet œuf dit « primordial ».

 

AMMA a produit 266 signes, qui assemblés, ont donné naissance au premier « dessin primordial ». C’est un acte de création très fort. Commencer à être, c’est exister.

 

Cependant, ce fut un échec mais AMMA a gardé ses ébauches pour la deuxième tentative. Dans cette tentative suivante, la vie a été créée à partir d’une graine, la graine de SELE, par superposition de matières mélangées à la salive d’AMMA. De cette graine, il a construit le 1er arbre.

 

AMMA se racla la gorge et donna naissance à la terre et la salive devient l’eau. L’action de respirer vers le ciel créa le feu, et le souffle le vent. Ces éléments ne furent pas mélangés mais superposés dans une des clavicules de l’œuf, symbolisé par une spirale tournoyante.

 

Les Dogon décrivent un monde dressé sur un pied tournant lentement sur lui-même et remplis de graines qui sont fécondés par contact avec les deux « épines » celles du haut, le ciel, male et celle du bas, femelle. Mais un jour l’axe de rotation a pris de la vitesse et éclata !! Les graines ont été dispersées et de l’eau s’échappa, NOMMO est créée. Cette tentative est encore un échec mais les graines perdues se sont mis à germer de manière sauvage…

 

A la tentative suivante de création du monde, AMMA pris une autre base : l’HOMME. AMMA commença par créer une autre graine, la graine de Pô dans le centre de son œuf. Pô, veut dire « commencement » Elle symbolise la vie qui est à l’intérieur de la graine.  Il « pense », il prend conscience de lui-même, donc il existe. Puis AMMA réalise un 2eme dessin le BUMMÔ.

 

C’est ce moment qu’AMMA ouvrit les yeux et surgit de son trou (l’œuf percé) la lumière qui éclaire et révèle le monde. C’est la révélation de l’univers, YALA. De la découle la transformation de YALA en TÔNU, c'est-à-dire la création des astres et des voix Lactés…

 

Les Dogon avaient conscience de faire parti d’un ensemble. Ce passage est tout à fait extraordinaire pour un peuple qui ne connaissait pas l’écriture, Ils avaient une connaissance de l’expansion de l’univers tout à fait rigoureuse avant même l’arrive du Christianisme… Souvenez vous, la terre était plate…

 

Dans un premier temps AMMA créa de cette graine une paire de Jumeau male androgyne, puis dans un second temps les jumelles, les épouses parfaites. Mais l’un des jumeaux, OGO, il se disait l’égal de Dieu. Il arracha un morceau de son placenta pour former la terre en le jetant dans le vide, l’obscurité primordiale. Il déroba aussi au ciel les graines de son père. OGO vient de créer l’agriculture avec le FONIO, la plus petite des graines, rouge comme le sang. La vie existe dans la plus petite des choses. (Belle image d’espoir.)

 

Le fait que Ogo se jette dans le vide, comme il le fait, préfigure les naissances uniques.

Jaime beaucoup cette métaphore, car cette description est biologiquement rigoureuse !! On sort tous un minuscule œuf !!

 

Ogo erra seul sur cette nouvelle terre jusqu’au jour il retourna dans l’œuf chercher sa jumelle pour rompre cette solitude trop pesante… Un acte qui provoqua le désordre et la colère de AMMA… Ainsi Ogo est à nouveau unit avec son âme sœur. C’est à partir de ce moment que le placenta se mis à pourrir, et voila la mort introduit sur la terre. Ogo reçu un châtiment de taille de son père… Il le transforma en « renard pale »…

 

Dans son élan de Colère AMMA sacrifia NOMMO. Egorgé… Le sang se propagea dans l’espace pour créer une étoile rouge sang : Sirius. Elle fut visible jusqu’en moins 50 avant notre ère… La tradition a perduré bien de puis cette époque bien que cette étoile ne soit plus visible à l’œil nu. Cela montre bien que la tradition orale est ancienne et vivante…

 

A suivre…

Repost 0
Published by kakuungu.over-blog.com - dans DOGON
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 10:38

bariba

 

 

 

Les Bariba est une ethnie toute petite dans le nord est du Bénin, en apparence des agriculteurs pacifistes...

 

Ils vivent encore dans la peur des actes magiques maléfiques..

 

Là je viens d’apprendre, que pour bien naître chez les Bariba il faut ABSOLUMENT que le bébé sorte la tête devant et tourné vers le ciel. Si par malheur l’enfant est née le visage tourné vers le sol, il est considéré comme un démon (le mot n’est pas abusif…), comme un sorcier.

 

L'enfant est immédiatement soit sacrifié soit donné en esclavage aux Peuls. On les appelle les GNANDO « enfant sorcier ».

 

C’est une première chose, mais l’enfant n’est pas encore sauvé, si les dents du haut poussent avant celle du bas…  Même destin…

 

Depuis les années 60, un  prêtre catholique Pierre Bio Sanou  se bat pour sauver ces enfants rejetés et a réussi à sauver 200 enfants.

 

Cette cruelle tradition me rappelle les histoires des petites filles non désirée en Chine dont on cassait le dos sans se poser de question…

 

A voir sur le sujet le reportage Gnando, l’enfant sorcier de Marimo Mercuriali et de Caroline Laub.

 

Repost 0
Published by kakuungu.over-blog.com - dans BARIBA
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 10:16

mami tsevieElle est apparue au XVIeme siècle sur les bords du fleuve Niger (sous la forme d'une nymphe) et règne d’une main de maître sur les eaux. Son nom serait une dérivation phonétique de MAMMY WATER, mère de l’eau. Apparemment cela est une erreur !! En langue Mina sud Togo / Bénin Ma...miwata est la fusion de « amuié » (serrer) et de « ata » (jambe). Ca voudrait donc dire serrer les jambes pour garder la semence dans le corps de la femme, donc symbole de fécondité.

 

 A l’origine Mamiwata est la déesse de l’eau douce et elle devient la déesse de la mer avec l’arrivé de la « traite des noires ». C’est durant ces pénibles traversées vers le Brésil ou Haïti que Mamiwata joua un rôle bien maigre de consolatrice, le dernier refuge spirituel… C’est depuis cette époque qu’on lui attribue de diriger les âmes perdues en mer vers le rivage africain.

 

 Cette Déesse est adorée pour ses faveurs de fécondité et nourricière. Cependant comme les divinités hindoues, Mamiwata porte en elle, les cotés créateur et destructeur. Elle est ni bonne, ni mauvaise. C’est pour cela qu’elle est aussi crainte pour ces colères terrifiantes comme l’océan !

 

Cette divinité est représentée comme un être mi-femme mi-poisson, soit une sirène… D’ailleurs je ne suis pas sûr que le terme soit bien adapté pour Mamiwata… Elle a un compagnon qui est AGWE qui régente aussi le milieu maritime à la fois animal et végétal. Cette reine des eaux a aussi une compagne, une baleine. Voila la trilogie réunie !

 

Dans les attributs classiques de cette déesse on retrouve ces seins énormes et féconds

Le serpent, il semble que les sculpteurs africains se sont inspirés d’une affiche de fête foraine allemande (Hambourg) de 1880 « la charmeuse de serpent » dont les reproductions étaient très populaire en Afrique.

Le miroir permet au « magicien » de voir et recueillir les pouvoirs de la mer, c'est-à-dire la fertilité et l’immortalité. Il symbolise aussi le reflet de l’eau.

 

La représentation stylistique des Mamiwata rappelle sans doute les têtes de proue des bateaux des premiers navigateurs. Le motif a plu et a été reproduit sans relâche !!

 

Le succès de Mamiwata est aussi du au commerce avec l’inde. D’ailleurs la forme du visage évoque les divinités hindoues, comme DURGA. Tout ces mélanges hétéroclites ont séduit les indiens et ils ont reproduit des Mamiwata à tout va pour inonder le continent africain. Donc on peut dire que cette déesse est née de bien de mélange et c’est d’abord une image paienne de Mamiwata qui a séduit les africains.

 

On les retrouvait partout sous forme d’affiche dans les maisons, purement decoratif. Il faut attendre les EWE et les YORUBA pour introduire Mamiwata dans le panthéon des ORIXAS, plutôt connu sous le nom de Vaudou !!

 

Pour invoquer traditionnellement Mamiwata, il faut être a proximité de l’eau soit par la mer ou par des récipients remplis d’eau pour réciter des invocations. Elle reçoit entre autre des offrandes sous la forme de rose blanche, symbole de pureté, de lumière et de nouveauté, mais aussi des fruits, des poudres etc…

 

VOILA LES INFOS QUELQUES INFOS, LA SUITE EST A ECRIRE…

Repost 0
Published by kakuungu.over-blog.com - dans VAUDOU
commenter cet article