Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 23:27

 

Le 27 janvier dernier a eut lieu une fête impressionnante marquant l’intégration des Dogon et commémorant aussi une victoire : La reprise du Lac d’Antogo aux voisins, les habitants de Yanda, il y a de cela quatre siècles.

 

Ce lac est un lieu sacré où il est interdit de pécher même en cas de disette sauf un jour par an annoncé par le chef, le Hogon. Pécher un poisson (une sorte de Carpe) dans ce lac est un signe de prospérité et de richesse.

 

Cette pêche est un événement de réjouissance important pour la région de Bamba avant la saison des pluies. Dés que l’annonce de la date de la fête, les tensions dans les 33 villages alentours s’apaisent. C’est un événement très attendu à ne pas manquer !

 

Au fil des années le lac a pris des allures de grande marre, cette interdiction est surement prononcée aussi pour préserver le peu qu’il reste... Cette pêche est interdite aux femmes, aux hommes de statut élevé et bien sûr, rivalité oblige, aux habitants de Yanda !! Ceci dit les Dogon accepte les hommes dont la mère est originaire de Banda !

 

Pour cette pêche miraculeuse, tous les moyens sont bons pour conserver cette frétillante marchandise, nasses ou improvisation de sac de toile. On peut même voir des jeunes gens sauvegarder leur poisson qui bouge dans tout les sens avec les dents!! Du moins pour les plus petites prises.

 

Le Hogon donne le départ en criant « HOGON » et donne un coup de fusil. Mais avant il récite tout un ensemble de prières, de souhaits de prospérité et des remerciements envers cette terre du Mali qui les a accueillis jadis mais aussi aux Peuhls pour leur protection. Le massacre prendra fin plus tard au deuxième coup de feu tiré de la place principale de Bamba.

 

C’est donc tout au long de la berge, des milliers de personnes se tassent n’attendant que le signal pour se ruer dans le lac. L’ambiance est frénétique, à la limite de l’hystérie collective avec une seule idée en tête s’imposer sur le lac avec et plonger leurs nattes. Le lac se vide en clin d’œil ne laissant aucune chance aux malheureux poissions. D’ailleurs je me demande comment ils arrivent à perpétuer l’espèce !

 

Il faut imaginer cette foule qui se disputent le moindre centimètre carré. Une énergie colossale qui se déploie dans ce brouhaha colossal avec des cris de joies qui se distinguent pour ceux qui ont trouvé un poisson et de le mettre dans leur sac ! Je me demande s’il y a des blessés vu l’anarchie qui règne sur le lac durant ces quelques minutes…

 

Les hommes se déplacent dans cette eau peu profonde, plutôt une mélasse boueuse qui rend la pêche extrêmement physique. Ces hommes ressortent du lac couvert d’une boue blanche qui sèche rapidement au soleil.

 

La fête se prolonge avec une parade de cavaliers qui retrace la victoire de Baman sur Yanda.

 

Puis la journée se termine avec une grande fête qui réunit et unit tout le monde jusqu'à l’aube…

 

A suivre…

 

 

 

Repost 0
Published by kakuungu.over-blog.com - dans DOGON
commenter cet article
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 07:00

DOGON.jpgSi j’ai bien compris sans faire de contre sens : La vision du monde chez les Dogon se cristallise en un œuf « clos » composé de 4 parties « les clavicules » Ca préfigure les 4 éléments fondamentaux.

 

Le dieu AMMA vivait dans cet œuf hermétique. AMMA signifie « tenir serré », « maintenir en place ». Son premier acte de création fut de percer cet œuf dit « primordial ».

 

AMMA a produit 266 signes, qui assemblés, ont donné naissance au premier « dessin primordial ». C’est un acte de création très fort. Commencer à être, c’est exister.

 

Cependant, ce fut un échec mais AMMA a gardé ses ébauches pour la deuxième tentative. Dans cette tentative suivante, la vie a été créée à partir d’une graine, la graine de SELE, par superposition de matières mélangées à la salive d’AMMA. De cette graine, il a construit le 1er arbre.

 

AMMA se racla la gorge et donna naissance à la terre et la salive devient l’eau. L’action de respirer vers le ciel créa le feu, et le souffle le vent. Ces éléments ne furent pas mélangés mais superposés dans une des clavicules de l’œuf, symbolisé par une spirale tournoyante.

 

Les Dogon décrivent un monde dressé sur un pied tournant lentement sur lui-même et remplis de graines qui sont fécondés par contact avec les deux « épines » celles du haut, le ciel, male et celle du bas, femelle. Mais un jour l’axe de rotation a pris de la vitesse et éclata !! Les graines ont été dispersées et de l’eau s’échappa, NOMMO est créée. Cette tentative est encore un échec mais les graines perdues se sont mis à germer de manière sauvage…

 

A la tentative suivante de création du monde, AMMA pris une autre base : l’HOMME. AMMA commença par créer une autre graine, la graine de Pô dans le centre de son œuf. Pô, veut dire « commencement » Elle symbolise la vie qui est à l’intérieur de la graine.  Il « pense », il prend conscience de lui-même, donc il existe. Puis AMMA réalise un 2eme dessin le BUMMÔ.

 

C’est ce moment qu’AMMA ouvrit les yeux et surgit de son trou (l’œuf percé) la lumière qui éclaire et révèle le monde. C’est la révélation de l’univers, YALA. De la découle la transformation de YALA en TÔNU, c'est-à-dire la création des astres et des voix Lactés…

 

Les Dogon avaient conscience de faire parti d’un ensemble. Ce passage est tout à fait extraordinaire pour un peuple qui ne connaissait pas l’écriture, Ils avaient une connaissance de l’expansion de l’univers tout à fait rigoureuse avant même l’arrive du Christianisme… Souvenez vous, la terre était plate…

 

Dans un premier temps AMMA créa de cette graine une paire de Jumeau male androgyne, puis dans un second temps les jumelles, les épouses parfaites. Mais l’un des jumeaux, OGO, il se disait l’égal de Dieu. Il arracha un morceau de son placenta pour former la terre en le jetant dans le vide, l’obscurité primordiale. Il déroba aussi au ciel les graines de son père. OGO vient de créer l’agriculture avec le FONIO, la plus petite des graines, rouge comme le sang. La vie existe dans la plus petite des choses. (Belle image d’espoir.)

 

Le fait que Ogo se jette dans le vide, comme il le fait, préfigure les naissances uniques.

Jaime beaucoup cette métaphore, car cette description est biologiquement rigoureuse !! On sort tous un minuscule œuf !!

 

Ogo erra seul sur cette nouvelle terre jusqu’au jour il retourna dans l’œuf chercher sa jumelle pour rompre cette solitude trop pesante… Un acte qui provoqua le désordre et la colère de AMMA… Ainsi Ogo est à nouveau unit avec son âme sœur. C’est à partir de ce moment que le placenta se mis à pourrir, et voila la mort introduit sur la terre. Ogo reçu un châtiment de taille de son père… Il le transforma en « renard pale »…

 

Dans son élan de Colère AMMA sacrifia NOMMO. Egorgé… Le sang se propagea dans l’espace pour créer une étoile rouge sang : Sirius. Elle fut visible jusqu’en moins 50 avant notre ère… La tradition a perduré bien de puis cette époque bien que cette étoile ne soit plus visible à l’œil nu. Cela montre bien que la tradition orale est ancienne et vivante…

 

A suivre…

Repost 0
Published by kakuungu.over-blog.com - dans DOGON
commenter cet article